Hélène de BRUX

Doctorante – ED 472

Biographie

Hélène de Brux est doctorante en études bouddhiques à l’École Pratique des Hautes Études, PSL University, en cotutelle avec la Ludwig-Maximilians-Universität de Munich, où elle a bénéficié d’une bourse allemande (DAAD) pendant 4 ans. Sa thèse est codirigée par Vincent Eltschinger et Jowita Kramer.

Après une formation initiale en histoire de l’art à l’École du Louvre (licence) où elle s’est spécialisée en art indien, avec un intérêt particulier pour l’art bouddhique du Gandhāra, elle s’est initiée au sanskrit à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, puis au pāli et au tibétain, lors de son master à l’EPHE (2017). Son mémoire l’a amenée à travailler sur la notion de « miracle » bouddhique (prātihārya) dans la littérature narrative du Saṅghabhedavastu. Elle approfondit à présent son intérêt pour le corpus du Mūlasarvāstivāda-Vinaya et les enjeux révélés par la question du miracle dans sa recherche doctorale, intitulée « Les récits de conversion du Mūlasarvāstivāda-Vinaya : une réflexion sur la définition de la conversion dans le bouddhisme indien ». Elle y étudie le concept de conversion à partir de ses représentations narratives et questionne les divers et nombreux aspects qu’il aborde (prérequis spirituels et sociaux, ordination, environnement interreligieux). Par extension, le sujet interroge également les fonctions de ces récits de conversion dans leur contexte littéraire.

Elle a participé à plusieurs conférences internationales où elle a présenté les résultats de sa recherche de master (International Pāli Week 2018, International Indology Graduate Research Symposium 2018) ainsi que de sa recherche doctorale, notamment les différences entre conversion laïque et monastique (Journée Transversale des Doctorants de l’EPHE, 2019) et les enjeux conceptuels et méthodologiques posés par la question de la conversion en contexte bouddhique (colloque du Centre d’Études Interdisciplinaire sur le Bouddhisme, 2022).

En novembre 2022, elle a débuté en tant qu’assistante de recherche au sein du projet « Buddhist manuscripts from Gandhāra » à la Ludwig-Maximilians-Universität, Munich.

Domaines de recherche

  • Thèse de doctorat sur la notion de conversion dans le bouddhisme indien (EPHE / LMU)
  • Assistante de recherche sur le projet « Buddhist manuscripts from Gandhāra » (LMU)
  • Littérature narrative bouddhique en sanskrit, prakrit, tibétain (particulièrement le Mūlasarvāstivāda-Vinaya, le Divyāvadāna, l’Avadānaśataka)
  • Dialogues interreligieux
  • Fonctions de la narrativité
  • Thème bouddhique des miracles, pouvoirs surhumains et magiques
  • Histoire du Gandhāra et diffusion du bouddhisme (littérature en sanskrit et gāndhārī, paléographie et épigraphie, art et archéologie)

Profil HAL &/ou Académia

https://lmu-munich.academia.edu/H%C3%A9l%C3%A8nedeBrux