Carmen SPIERS

Docteur

Biographie

Carmen Spiers, de nationalité américaine, a soutenu en décembre 2020 sa thèse de doctorat intitulée « Magie et poésie dans l’Inde ancienne. Édition, traduction et commentaire de la Paippalādasaṁhitā de l’Atharvaveda, livre 3 » à l’École pratique des hautes études (PSL) sous la direction de Nalini Balbir, avec Arlo Griffiths (EFEO) en tant que co-encadrant. Après avoir obtenu un « B.A. » de Lettres classiques (Latin) à l’université de Washington (Seattle, États-unis) en 2013, elle a entrepris un parcours indianiste à Paris 3 – Sorbonne Nouvelle où elle a obtenu la Licence (2014), suivie du Master (2016), d’études indiennes (Sanskrit). Elle a ensuite obtenu le contrat doctoral PSL pour mener ses études de troisième cycle à l’École pratique des hautes études. Pendant son doctorat, elle a été invitée plusieurs fois à participer aux rencontres et ateliers du projet Paippalāda de l’université de Zurich (Suisse), et elle a également effectué plusieurs séjours de terrain en Inde à l’Institut français de Pondichéry (2018-2019) et à l’École française d’Extrême Orient (2020, avec allocation de terrain EFEO).

Domaines de recherche

Carmen Spiers étudie la culture védique sous des angles multiples. La base de son travail consiste dans l’étude philologique de textes védiques peu connus, notamment jusqu’ici la littérature de l’Atharvaveda. Partant de cette étude, elle cherche à approfondir, d’une part, notre compréhension du sanskrit védique (en synchronie ainsi que par rapport à la linguistique indo-européenne). Elle s’intéresse d’autre part au système du rituel védique, ainsi que plus largement à la société dans laquelle ce dernier s’est développé à date ancienne. Ses travaux l’ont par ailleurs amenée à étudier la catégorie de « magie », par laquelle on caractérise souvent l’Atharvaveda, d’un point de vue comparatiste et en faisant usage des ressources offertes par l’anthropologie et les sciences du langage pour la théorisation des pratiques rituelles humaines.

Profiles HAL & Academia

Academia