Colloque « Religions et politique : prosélytisme et controverses » – 20 au 22 février 2024

Jan 24, 2024 | Autres actualités scientifiques

Colloque international « Religions et politique : prosélytisme et controverses »

20 au 22 février 2024 à l’Université de Strasbourg

Colloque organisé par l’Université de Strasbourg (G. Ducoeur et K.-K. Kim) et l’Université de Chungbuk (M.-S. Cho et K.-S. Park)

Salle de conférence de la MISHA

Argumentaire

L’ensemble des phénomènes que l’on peut désigner aujourd’hui par le binôme conceptuel de « prosélytisme et contre-prosélytisme » constitue indéniablement une composante majeure du paysage religieux de différentes aires civilisationnelles, qui lui-même demeure tributaire de son rapport avec le pouvoir politique contextuel, que ce soit sous forme de collaboration symbiotique, d’antagonisme concurrentiel ou de séparation circonstancielle. Le zèle déployé pour répandre une croyance religieuse, avec ou non l’appui idéologico-politique, d’une part, et les controverses et les réactions, complaisantes, défensives ou répressives, suscitées par cette ardeur convictionnelle, d’autre part, sont identifiables dans de nombreuses civilisations, au moins depuis le premier millénaire préchrétien, et continuent encore de se manifester. De ce fait, ces phénomènes ont fait l’objet de recherche dans différentes disciplines des sciences humaines.

Or, nonobstant un certain nombre d’études déjà entreprises les concernant, souvent centrées sur les traditions religieuses qualifiées d’universelles ou de missionnaires, telles que le bouddhisme, le christianisme et l’islam, mais aussi en prenant en considération la rareté des travaux comparatifs consacrés aux religions dites ethniques ou minoritaires quant à leur attitude, prosélyte ou réactive, et aux interactions religion-politique, le présent colloque ambitionne d’élargir le champ d’observation comparative en termes spatio-temporels, tout en y intégrant l’aspect de l’articulation du religieux et du politique.

Ainsi, divers axes de recherche sont envisageables :

  • prosélytisme religieux, soutenu ou réprimé par le pouvoir politique local, ou entrepris de façon indépendante ;
  • prosélytisme idéologico-religieux initié par le pouvoir politique local ou étranger, avec la collaboration d’un courant religieux ou malgré le refus d’assistance de ce dernier ;
  • contre-prosélytisme religieux avec le soutien du pouvoir politique local ou étranger, ou à l’encontre de l’exigence politique ;
  • contre-prosélytisme idéologico-religieux entrepris par un courant religieux avec ou sans l’appui du pouvoir politique étranger, etc.

Affiche du colloque >>

Programme du colloque >>